• Comet_ISON_SLOOH_20130819'
     
    2013.08.19, 05:33 UT. The 14-inch Slooh telescope at 7800 ft Canary Islands site was used by amateur Don Cranford.
    A luminance filter was used (400 to 700 nm). [Vignetting removed by webmaster.]


    36 commentaires
  •  

    306329_ZSSGGM3GZSAYLLHZSE6PCZV83U2N7N_blue-eye-2-edited-_H224419_L

     

    J'ai mis le linge dans la machine de la laverie automatique et je suis allé faire quelques courses dans le centre commercial tout proche. Ce n'est pas que j'aime ces nouvelles églises mais je voulais tout concentrer, perdre le moins de temps possible et retourner m'enfermer chez moi.

    C'est l'horreur, ces hypermarchés, surtout dans une ville balnéaire, au mois d'Août. Et que je reste planté au milieu avec mon chariot, et que je te bouscule, et qu'on est quatre à choisir le whisky pour ce soir, sans te laisser le moindre passage.

    Un génocide ne serait pas de refus dans ces moments là.

     

    Je passe enfin en caisse. C'est un mec qui la tient et je préfère. Ca me rend moins nerveux que les beautés Bac+2 obligées de rester derrière leur machinerie, filmées en permanence.

    Il demande aux vieux qui viennent de débaler leur chariot de me laisser la place, car il croit que je n'ai qu'un article, n'ayant pas vu le sac dans mon autre main, rempli de saletés. Les vieux donnent un refus catégorique, sûrement trop pressés de rejoindre leur cimetière où ils rêvent d'être encore vivants.

    En passant mes articles, le gars discute. Il m'avoue que sur trois clients, un seul est sympa, les autres sont des cons finis. Oui, les aoutiens sont la pire espèce animale de la planète. Tous ceux qui les subissent le savent.

    Je lui dis que je ne pourrais jamais faire son job, que je pèterais les plombs très vite. Cela fait deux heures qu'il est là et il en a plein le cul...

    Je lui souhaite bon courage en partant. C'est un gars bien.

     

     Je rejoins mon linge sale et il reste une petite minute. Un femme attend que je la libère, elle qui a déjà toutes les autres en marche. Elle doit faire sa lessive du mois. Femme forte, au visage agréable et souriant, on sympathise de suite.

    Je sors mon linge et elle met le sien. J'attends que le sêche linge soit libre, je fume une clope. IIl est 19h, il fait encore chaud. Je garde la tête froide à l'ombre. Elle libère le sèche linge et je lui demande si elle n'en a plus besoin. Elle apprécie en me répondant que non, pas pour l'instant...

    Le séchage dure 10 mn et j'observe une belle blonde assise à la terrasse d'un bar à vin et à cidre, de l'autre côté de la rue. J'ai la vague idée furtive d'y aller passer le temps, jusqu'à ce qu'un narvalo arrive en Renault décapotée, musique à fond, se gare et aille prétencieusement sur les lieux...

    Alors je préfère rester là, regarder les maisons individuelles du lotissement, froides comme la mort. Le rond point en bas du centre commercial que personne ou presque ne sait négocier, les coups de klaxon, les insultes...

    Je déteste cette ville et je ne suis vraiment pas fait pour vivre dans cette société. J'ai presque envie de vomir.

    Je range rapidement mon linge dans le sac, la lessiveuse mensuelle ayant besoin du sèche linge. Je lui souhaite bon courage et bonne soirée en partant. Je sens qu'elle apprécie.

    Moi aussi, gentille inconnue, j'ai très apprécié. Je suis parti de là pas tout à fait dégoûté.

    Merci.


    43 commentaires
  • Des astronomes viennent de déterminer pour la première fois la couleur d’une exoplanète, HD 189733b, située à 63 années lumière de nous. Une avancée de taille, à propos d’une planète bleue…

    C’est une équipe d’astronomes dirigée par Frédéric Pont, de l’Université d’Exeter au Royaume-Uni, qui vient de faire cette découverte. L’exoplanète HD 189733b, qui est située dans la constellation du petit Renard, nous apparaîtrait de couleur bleue si nous pouvions la voir de plus près. Pour pouvoir la déterminer, les astronomes ont utilisés le Spectrographe du télescope spatiale Hubble nommé STIS (Space Telescope Imaging Spectrograph).

    Grâce à ce dernier, ils en ont déduit l’albédo de l’exoplanète, à savoir la quantité de lumière réfléchie par sa surface. Ainsi, lors du passage de cette dernière, derrière son étoile, une partie du spectre de lumière a sensiblement diminué, précisément au niveau du bleu. Bien que cette couleur était connue depuis longtemps, il subsistait tout de même des doutes chez les scientifiques.

    Vue d'artiste de l'exoplanète HD 189733b, bleue, orbitant autour de son étoile jaune/orange HD 189733 Crédit image : NASA, ESA, and G. Bacon (STScI)

    Mais cette couleur bleue n’indique cependant pas la présence d’océans. L’atmosphère de cette planète géante serait à priori composée d’hydrogène et de particules de silicates, des particules qui diffusent dans les longueurs d’ondes du bleu. Associées à la température très élevée qui règne sur la planète, 700 °C sur la face sombre, et 1000 °C sur la face éclairée, les particules de silicates pourraient même se condenser et former des pluies de verre ! De plus, une telle différence de température doit générer de violentes tempêtes avec des vents atteignant 7000 Km/h. Mais comme le précise Frédéric Pont: « Il est difficile de savoir exactement ce qui cause la couleur de l’atmosphère d’une planète, même pour les planètes du système solaire. Mais ces nouvelles observations ajoutent une pièce au puzzle sur la nature et l’atmosphère de HD 189733b. Nous peignons doucement une image plus complète de cette planète exotique ».

    Comparaison des couleurs des planètes de notre système solaire avec l'exoplanète HD 189733b. La couleur bleue profond de l'exoplanète HD 189733b est produite par les particules de silicates, qui diffusent une lumière bleue dans l'atmosphère. Crédit image : NASA, ESA, and A. Feild (STScI)

    HD 189733b est environ 10% plus massive que Jupiter, avec un rayon 1,6 fois plus grand et une masse 1,15 fois plus grande que cette dernière. Elle fait sa révolution en 53 jours et orbite très près de son étoile, à savoir 1/30ème de la distance Terre-Soleil. Pour comparaison, elle est 10 fois plus proche de son étoile que la planète la plus proche de notre Soleil, à savoir Mercure. Pas étonnant qu’il y règne une température torride, ce n’est donc pas une destination paradisiaque à programmer dans le GPS de votre futur vaisseau spatial…

     

    Source & images : ici


    2 commentaires
  • Prends exemple, disait mon Grand Père.... Même quand elle est pleine, elle ne tombe pas....

    P1050868
     
    Elle sera vraiment bourrée à 3h45, heure française, 1h45 UT.
     
    La nuit va être très longue pour moi....

    10 commentaires
  • Merci à Ra^^ pour avoir remarqué le phénomène.

     

    Après l'explosion d'hier soir, de l'autre côté du Soleil ( voir billet suivant ), il y a eu ce matin un impact cométaire assez remarquable.

    Nous voyons ici la comète arriver, juste au moment de l'explosion farside ( derrière le Soleil ).

    Sélection_045
     
    Etant donné la provenance de la comète ( depuis la droite de la Terre ), je ne pense pas qu'il y ai corrélation entre l'explosion d'hier soir et cette comète.
     
    Par contre, au moment même de l'impact, ce matin, nous avons une explosion bien visible à l'endroit même de l'impact, face à la Terre, en bas à droite du Soleil.
     
    Sélection_048
     
    L'explosion est suivie de près par le détachement d'un filament qui se trouvait proche du secteur de l'impact.
     
    Sélection_049
     
    Une hausse des rayons X est détectée au moment de l'impact.
     
    Xray
     
    La vidéo des évènements depuis hier soir :
     
     
    Et pour le plaisir, la vidéo d'une fantastique double collision sur le Soleil, datant de 1998 :
     
     
    Je ne peux toujours pas intégrer de vidéo sur le blog ( si les techniciens de Kazeo voulaient bien me répondre, ce serait un petit peu sérieux venant de la part d'une boite à pubs ).
     
     

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique